Il existe aujourd’hui de nouvelles sensibilités face à la mort, ainsi qu’une nouvelle attitude face à la célébration des disparus. Il semble bien que la demande soit vers une plus grandenmodestie et une plus grande discrétion… Ainsi, la mort pourrait-être envisagée, aujourd’hui comme l’ultime retour à la Nature.
Dans la campagne Bauloise, le site du nouveau cimetière de La Baule Escoublac s’insère dans un maillage paysager composé de talus, de fossés, de haies à l’abandon depuis longtemps. Ces figures rurales ont servi de matière première pour un cimetière-parc où le bocage est valorisé comme « contenant paysager ». Nous y avons inséré les diverses typologies de sépultures, profitant du maillage des haies et des boisements pour intimiser chaque sous-espace. Un grand canal polarise l’espace et ouvre une perspective sereine et lumineuse entre les masses boisées. A travers cette composition, nous avons souhaité offrir un lieu rare dans nos univers urbains : un espace de recueillement, de prière et de méditation, dans lequel l’idée de Nature joue un rôle central.

Maître d’ouvrage
Ville de la Baule
Site
Cimetière
Surface
11 ha
Programme
Requalification paysagère du cimetière
Mission
MOE complète - Mandataire
Équipe
Ouest AM - Atelier Kleber
Coût
3,2 M €HT
Études
2012
Réalisation
2018
Fiche technique
©2020 Péna Paysages - Mentions légales
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour mesurer l’audience et vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt - Définir mes préférences