Le projet de requalification de la Presqu’île de Grenoble est mené avec Christian de Portzamparc et fait suite aux esquisses de Claude vasconi. Il porte sur un site de 250 ha appartenant à l’état et faisant l’objet d’une riche programmation menée en concertation avec la ville. Elle vise à le redynamiser en y apportant des pro­grammes de bureaux, université, habitats, équipements culturels.
Notre parti paysager est de partir des deux rivières, Le Drac et l’Isère et de recréer une « veinure hydrologique » qui ordonnançe le paysage du site. Ces veines rap­pellent le site primaire, entièrement remodelé par Napoléon 1er pour en faire un champ de tir. Nous pensons que l’organisation spatiale, le découpage des nou­velles parcelles et le système hydrologique de récolte des eaux de pluie ne doivent faire qu’un seul paysage.
Nous déclinons alors en quatre systèmes environnementaux superposés :
- de points : les arbres isolés, arbres en défilés
- de lignes : les fils d’eau
- de surfaces végétalisées : les parcelles, et les masses : boqueteaux d’arbres remarquables.

Maître d’ouvrage
Ville de Grenoble, SEM INNOVIA
Site
Presqu’île
Surface
250 ha
Programme
Traitement des espaces publics
Mission
Planguide et APS
Équipe
Christian de Portzamparc
Coût
50 M€ env
Études
2012 / 2013
Réalisation
2010 / 2018
Fiche technique
©2020 Péna Paysages - Mentions légales
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour mesurer l’audience et vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt - Définir mes préférences